Cambrai chute à Narbonne

0

Laurent Soulier | Publié le 15/12/2020 Livan Osoria n’a pas eu la réussite espérée. photo pascal bonniere – VDNPQR

Les Cambrésiens se sont inclinés, ce mardi soir, à Narbonne. S’ils ont montré de bonnes dispositions, ils ont commis des maladresses aux moments clés de la rencontre.

Lisandro Zanotti – de nouveau élu MVP du match (comme contre Toulouse une semaine auparavant) – a encore fait des merveilles, hier, au Palais du travail. Cambrai a fait face à un joueur en confiance…

Deuxième set : Cambrai mène 24-22 puis 24-23 grâce à l’incroyable Brésilien Cagliari, le meilleur marqueur du championnat, qui a fait la différence à mi-parcours sur un ace long de ligne, une contre-attaque (plus des blocks de Bazin et Jecmenica).

Zanotti prend alors le service : pan, un « trou » le long de la ligne (24-24) et repan, côté opposé (25-24). Son troisième engagement sort de peu.

Cambrai respire et se voit offrir une troisi_me balle de set sur une attaque out de Gueye (25-26), qui se rattrape aussitôt. Un contre de Jecmenica sur Verissimo offre une quatrième possibilité aux Nordistes (26-27). En vain. Le mano a mano se poursuit. Ramos marque en deux temps (28-27). Puis Hirsch joue les mains (29-28). Finalement, le quatrième international argentin de cette partie, Quiroga donne une cinquième balle de set à Cambrai (29-30). Hirsch trouve encore les mains (30-30). Narbonne respire et finit par arracher la manche par Hirsch et Verissimo, sur un nouveau superbe service de Zanotti, qui attaque une réception offerte par l’adversaire (34-32).

On croit alors Cambrai abattu. Et le NV ragaillardi. Cela se vérifie d’abord (7-3 sur un quatrième ace de Zanotti). Mais Cagliari remet les compteurs à zéro en trois aces successifs (7-7). Enorme. Derrière un block de Jecmenica, Cambrai s’échappe (9-12).

Narbonne, sonné, retrouve ses esprits. Hirsch contre (11-12) et, sur une défense dans les tribunes, Hirsch bloque Cagliari, comme un symbole du mieux-aller narbonnais (13-13). Mais Cagliari reste de marbre et attaque deux fois (14-16). Narbonne recolle sur un ace de… l’inévitable Zanotti (16-16) puis sur un block de Ramos (19-19). Pourtant, Cambrai – qui tourne à plein régime, avec les excellents services de Cagliari, Osoria et Quiroga, et les belles attaques de Dura – se retrouve de nouveau à 22-24. La vidéo arrive alors au secours des Audois. Zanotti, c’est oui (attaque touchée) : 23-24. Cagliari, c’est non (24-24). Et Zanotti, c’est encore et toujours oui, un ace sur la ligne de fond (25-24). Il ne faut alors qu’une balle de match aux Narbonnais pour lever les bras, puisque Gueye, qui avait joué quelques matchs à Cambrai avant de venir à Narbonne, inscrit le dernier point en contre-attaque (26-24).

La fin des deuxième et troisième sets fut si belle pour les locaux qu’on en oublierait presque le premier. Une manche initiale où le NV fit la course en tête de bout en bout (8-5, Ramos ; 11-6, attaque et ace de Verissimo, 16-13, Ramos du bout des doigts). Un set où Cambrai était revenu à 19-17 sur un ace de Cagliari, puis à 21-19 sur un troisième ace de Quiroga. Mais Hirsch au service puis une septième faute d’engagement nordiste suivie d’une première faute d’attaque (Dutra) avait mis fin aux espoirs nordistes (25-20).

Gabriel Denys, coach de Cambrai : « Le match bascule sur des situations qu’on peut mieux contrôler. On a des occasions aux deuxième et troisième sets, mais on ne bloque pas assez. On n’a pas été très bon en block/défense, et Narbonne a très bien servi, sur les points importants en outre ».

Narbonne-Cambrai : 3-0 (25-20 en 25’ ; 34-32 en 36’ ; 26-24 en 33’).

Arbitrage de MM. Bérard et Vigneron.

Narbonne : 10 aces (Zanotti 6, Uriarte 2), 8 contres (Gueye et Ramos 3, Hirsch 2), 44 attaques (Hirsch 18, Gueye 8), 18 fautes (12 au service) ; six de départ, Gueye 11 pts puis Bouguerra, Uriarte 2, Verissimo 7 puis Bassereau, Hirsch 21, Zanotti 12 puis Zerba, Ramos 9. Libéro : Duée. Entraîneurs : Falasca et Martin.

Cambrai : 9 aces (Cagliari 5, Quiroga 4), 4 contres (Jecmenica 3) 44 attaques (Cagliari 17, Dutra 12), 24 fautes (15 au service) ; six de départ, Bazin 1 pt, Osoria 4, Dutra 12, Quiroga 11, Cagliari 23, Jecmenica 7 puis Takaniko. Libéro : Kroiss. Entraîneur : Denys.

Articles récents