Cambrai aurait eu bien besoin de son public pour finir le match autrement

0

Par Olivier Delseaux (Clp) | Publié le 12/11/2020 dans la VDN. Photo SAMI BELLOUMI LA VOIX DU NORD.

Il n’aura pas manqué tant que ça au CVEC pour signer une troisième victoire cette saison. Peut-être l’appui de son public, dont l’absence s’est fait sentir, lors de ce premier huis clos conclu par une défaite face à Toulouse (3-2), mercredi.

On ne va pas se mentir et certainement faire des envieux en disant ça. Revoir un match de volley de Ligue A vingt-cinq jours après la seule autre réception de Cannes a été un réel plaisir. Mais le huis clos a ôté à ce match de reprise une bonne partie de ce qui aurait dû faire son sel, à savoir l’ambiance des grands soirs qui aurait pu accompagner les acteurs tout au long des cinq sets joués, et peut-être pousser les Cambrésiens à mieux finir la rencontre.

« Peut-être que ça nous aurait aidés à retrouver notre dynamique dans le quatrième set. On ne le saura jamais »

« On sait à quel point le public peut nous pousser et nous transcender dans cette salle, notait à ce sujet Gabriel Denys, l’entraîneur cambrésien. Peut-être que ça nous aurait aidés à retrouver notre dynamique dans le quatrième set. On ne le saura jamais. Mais pour nous, le huis clos à domicile ne va pas être simple et ce sera plutôt un avantage pour nos adversaires. » Ce match en retard contre Toulouse, les Cambrésiens ont eu du mal à entrer dedans (20-25) avant de trouver un rythme de croisière qui a laissé entrevoir une victoire en quatre sets (25-22, 25-15). Malheureusement, la conclusion n’a pas été du même tonneau (20-25, 7-15).

« Notre manque de rythme de compétition peut expliquer notre début de match, commentait Gabriel Denys. On n’était pas sur la même dynamique….

Articles récents