Cambrai comptera sur son homogénéité et son mental pour ses grands débuts en Ligue A

0

Olivier Delsaux (Clp) | 01/10/2020 dans la VDN

Ça y est ! Ce vendredi soir, ce sont les premiers pas du CVEC en Ligue A et ça va démarrer fort avec un derby à Tourcoing. Il est donc temps de voir avec son entraîneur Gabriel Denys comment la nouvelle équipe se porte avant cette grande première.

Le bilan de la préparation

« Elle a été un peu compliquée. Elle n’a pas trop été perturbée par le Covid-19 puisqu’un seul match a été annulé. Par contre, je ne ferai aucun commentaire concernant le parquet. Heureusement qu’on a trouvé une solution de repli à Proville. Malgré tout, ce n’est pas notre salle. Et une semaine avant le début du championnat, ça nous donne un handicap supplémentaire. Sinon, je suis plutôt satisfait de l’équipe. Il y a eu de bonnes choses et c’est ça qu’il faudra retenir plutôt que notre dernier match amical (défaite 1-3 contre Saint-Quentin). »

« Niveau minimum de combativité »

Gabriel Denys n’a pas tenu à détailler les différents secteurs de jeu, tant il y aurait à dire. Mais il a volontiers accepté de dresser un premier constat. «  Tous les secteurs sont encore à travailler. Mais c’est le cas pour tout le monde. Aucune équipe ne sera vraiment prête pour le démarrage du championnat. C’est surtout psychologiquement qu’il faudra être bien préparé, et c’est la cohésion d’équipe plus que la technique qui sera importante en ce début de saison. Et puis, il y aura un niveau minimum de combativité à afficher. »

« Le six qui va débuter un match ne sera pas forcément le six qui le terminera. »

L’intégration des recrues et la construction du nouveau groupe

Même s’il a pu s’appuyer sur un noyau dur de cinq joueurs qu’il connaît parfaitement, c’est la première fois que Gabriel Denys doit intégrer autant de nouvelles têtes avec six recrues. Et si un «six» de base semble se dessiner (Bazin à la passe, Cagliari en pointe, Quiroga et Villard en « récep/attaque », Osoria et Marshman au centre, Kroiss en libero), celui-ci sera susceptible d’évoluer en cours de match et de saison. « Le six qui va débuter un match ne sera pas forcément le six qui le terminera » promet Gabriel Denys. Qui ajoute : « Le groupe vit bien. Il faudra s’appuyer là-dessus et que ça vive bien, aussi, sur le terrain. On a essayé de construire un groupe homogène pour pouvoir compter sur tout le monde. On a fait en sorte que l’équipe soit équilibrée et qu’on n’ait pas à se reposer sur une recrue star qu’on ne peut de toute façon pas s’offrir avec notre budget. »

Tourcoing grand favori mais…

C’est sur le parquet d’un TLM très ambitieux et désireux de redevenir une place forte du volley national que le CVEC va démarrer sa toute première saison au sein de l’élite française.

Pour y parvenir, Tourcoing s’est adjoint les services d’un entraîneur ultra référencé, Mauricio Paes (huit titres de champion de France entre autres pour le Brésilien), et a recruté très fort avec, comme beaucoup de clubs, une majorité de Sud-Américains, mais aussi le central international Bultor.

Reste à savoir si la mayonnaise aura déjà pris et si la préparation très perturbée des Tourquennois,…

Laisser une réponse

Articles récents