Pas la meilleure manière de finir une préparation pour le CVEC

0

Olivier Delsaux (Clp) | 29/09/2020 dans la VDN

Vainqueur 3-1 mercredi dans l’Aisne, le CVEC n’a pas récidivé ce samedi lors du retour disputé à Proville. Une défaite 1-3 qui servira de piqûre de rappel quant au degré minimum d’intensité à déployer à ce niveau de la compétition.

Trop souvent fautifs en début de rencontre (6 erreurs sur les 12 premiers points adverses), les Cambrésiens laissèrent le champ libre à Saint-Quentin qui prit le large (8-16). À 14-20, le premier set semblait bouclé. Mais c’est ça la magie du volley : tant que ce n’est pas fini, et bien ce n’est pas fini. Et le CVEC se rebella enfin pour claquer un 11-1 avec cinq attaques de Quiroga, Osoria et Villard, deux aces de Cagliari et Quiroga, et trois contres de Osoria, secteur défaillant jusque-là (25-21).

Pas de révolte

Ce renversement de situation aurait dû booster les Cambrésiens. Mais il n’en fut rien puisque lors des deux manches suivantes, ils ne passèrent devant qu’une seule fois, à 9-8 dans la deuxième. Et malgré quelques petites retouches apportées dans son «six» par Gabriel Denys, ces deux sets tombèrent logiquement dans l’escarcelle picarde sans qu’on sente un véritable sentiment de révolte côté cambrésien (21-25, 22-25).

« Le seul point positif, c’est que certains joueurs ont amené un peu de dynamisme sur la fin. Maintenant, il faut qu’on se concentre sur le début du championnat où il faudra faire preuve de beaucoup plus de combativité. »

Le quatrième set fut l’occasion d’une large revue d’effectif afin de donner du temps de jeu à tout le monde. Il fut un peu plus indécis (8-8, 18-18). Mais à 20-19, ce fut Saint-Quentin qui finit plus fort grâce à Cardoso et Demirovic (22-25)

« Ce n’est pas la meilleure façon de finir la préparation, commentait Gabriel Denys, l’entraîneur cambrésien….

Laisser une réponse

Articles récents