ANTOINE FLEURY, UNE ÉCLOSION BIENVENUE AU CAMBRAI VOLLEY

0

Il a peut-être perdu sa place de titulaire, celle qu’il avait réussi à s’offrir suite aux débuts difficiles de son partenaire Jakub Wachnik après Nancy (3e journée). Mais Antoine Fleury n’en reste pas moins une pièce primordiale de l’effectif dirigé par Gabriel Denys.
Fabrice Bourgis | 06/02/2020 PHOTO JEREMY NOBLECOURT (CLP)

Son entrée en jeu dans la quatrième manche contre Nancy il y a quinze jours l’a d’ailleurs parfaitement illustré. Bien que relégué sur le banc depuis le match à Saint-Quentin (7e journée), l’ex-Lyonnais (Élite), formé à Tours, a su performer au service à un moment important de la partie. Sans trembler. Et quasiment sans surprendre tant le jeune joueur, 22 ans, a convaincu durant son intermède.

« J’ai été recruté en qualité de troisième «recep-attaque», je n’ai pas de pression et j’ai envie de me donner à fond… Tant que je n’ai pas de regret, c’est le principal ! »

Venu à Cambrai pour se prouver qu’il était « capable de jouer en Ligue B et d’apporter », celui qui a fini comme doublure du libéro Hubert Henno à Tours, avant d’aller vivre cette incroyable cette saison en Rhône-Alpes (champion et vainqueur de la Coupe de France amateurs), s’est d’ailleurs surpris lui-même. « Je ne m’attendais pas à faire des prestations comme ça, admet le défenseur. Après, j’ai été recruté en qualité de troisième «recep-attaque», je n’ai pas de pression et j’ai envie de me donner à fond… Tant que je n’ai pas de regret, c’est le principal ! »

Bien dans sa tête, ce partenaire idéal, qui fait primer le collectif à l’individuel, se tient donc toujours aux aguets. « Bien sûr que c’est frustrant d’être sur le banc. On est des compétiteurs, on a tous envie de jouer. Mais quand tu n’es pas bon, c’est normal de laisser sa place. Et l’inverse est, tout aussi, vrai. C’est ça le sport de haut niveau. Et l’essentiel, c’est que l’équipe gagne. » Un constat lucide qui fait saliver à l’approche des play-off où Cambrai aura besoin « de tout le monde » comme n’a jamais cessé de le marteler Gabriel Denys pour aller chercher cette fameuse finale et, pourquoi pas, l’accession. Un challenge pour lequel « l’équipe est clairement taillée » assure le talentueux joueur, remplaçant de luxe….

Laisser une réponse

Articles récents