LIGUE B CAMBRAI, PEU RÉCOMPENSÉ DE SES EFFORTS, A LÂCHÉ PRISE

0

ÉTINCELANTE PENDANT DEUX SETS, LA FORMATION CAMBRÉSIENNE A FINI PAR BAISSER PAVILLON FACE AU PARISIENS EN QUATRE SETS, QUI S’ASSURENT DE LA PREMIÈRE PLACE DU CHAMPIONNAT.

Lukas Demar à l’attaque lors du match aller à Cambrai. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE – VDN

Le choc du championnat dans une ambiance des grands soirs a tenu toutes ses promesses avec 2 h 15 d’un combat intense, de blocs, d’aces, d’éclairs de génie pour au final pencher en faveur du Paris-Volley. Dommage pour les hommes de Gabriel Denys de n’avoir pas pu empocher au moins un point, qui aurait été une juste récompense de ses efforts.

D’emblée, les contres et autres fulgurances y allaient bon cœur pour enthousiasmer la forte affluence à Charpy (7-7 ; 12-12). Peu à peu, les Cambrésiens montaient en régime pour mettre à mal la sérénité du leader parisien (14-18). Le Paris-Volley, qui avait encore en têt sa défaite du match aller (3-2), revenait à grandes enjambées grâce au duo Petty-Gonzalez (19-20). Dans une fin de set à couteaux tirés, Cambrai ratait cinq balles de set consécutives, avant de plier sur la quatrième des Parisiens (33-31).

Malgré ce coup reçu sur la tête, la troupe de Gabriel Denys remettait un nouveau coup d’accélérateur dès les prémices du deuxième set (6-7 ; 12-13). Maîtrisant la seconde manche jusqu’au bout cette fois-ci (18-22), Cambrai redistribuait les cartes après un ace de Romac (20-25).

LA VIE DURE AUX PARISIENS

Alors que la cinquantaine de supporters douchait l’ambiance locale, Cambrai continuait de semer la vie dure aux Parisiens (4-8). Sauf que ces derniers avaient dans ses rangs un Gonzalez de feu (15-15). Pêchant en réception et maladroit aux services, les visiteurs étaient aussi vite punis de ses errements (25-21).

N’arrivant pas à mettre le bleu de chauffe face à l’intransigeance parisienne, les Cambrésiens étaient malmenés (12-9). Jouant par à-coups et surtout émoussés, les Nordistes voyaient défier les points (20-16). Malgré une grosse débauche d’énergie, Cambrai pliait en quatre manches (25-22) et n’a plus qu’un point d’avance sur le troisième Martigues.

Laisser une réponse

Articles récents