LIGUE B IRRÉGULIER, CAMBRAI ASSURE QUAND MÊME LE COUP FACE À AVIGNON

0

Même si tout n’a pas été parfait, Cambrai a encore trouvé les ressources et les moyens pour poursuivre son parcours victorieux face à une équipe d’Avignon très accrocheuse.

Cambrai a trouvé les moyens pour poursuivre son parcours victorieux. PHOTO THIERRY TONNEAUX (CLP)

Cambrai tenta bien de mettre la pression au service en début de rencontre. Mais c’est Avignon qui fit le premier mini-break (6-8). Romac, aux trois mètres, effaça vite ce léger débours et les deux équipes ne se quittèrent plus jusqu’au deuxième temps-mort technique. C’est alors qu’Avignon se mit à partir à la faute (une au service et trois à l’attaque) alors que, de son côté, Villard jouait habilement les mains (15-16 puis 21-16). Mais Dolegombai et Vandooren, au centre (22-20), puis Bojovic, au service, remirent tout en cause (24-24). Et le CVEC poussa un gros ouf de soulagement quand cette manche initiale tourna finalement en sa faveur sur une attaque de Jecmenica et une faute de Bojovic (28-26).

Décidé à se faire moins peur, Cambrai redémarra plus fort dans le sillage de Villard (7-3). Puis Jecmenica en remit une petite couche (12-6). Et cette fois-ci, les Nordistes ne desserrèrent plus leur étreinte (18-10) et résistèrent au retour vauclusien (23-21) pour virer à 2-0 à la pause (25-21).

Après un gros bras de fer en début de troisième set (6-6), le CVEC reprit sa marche en avant sur les services de Romac et un contre de Jecmenica (10-7). Avignon ne lâcha toutefois pas le morceau et inversa complètement la tendance d’un 6-0 (12-9 puis 12-15) dont les Cambrésiens ne se remirent pas (20-25).

FESTIVAL DE FAUTES

La quatrième manche débuta alors par un festival de fautes des deux côtés. Puis le niveau de jeu remonta vite sans qu’aucune différence ne se fasse (6-6, 15-15). À 17 partout, Cambrai eut quand même le coup de reins nécessaire pour décrocher les Vauclusiens en se montrant un peu plus lucide qu’eux (21-18) avant de conclure à 25-22 sur deux dernières fautes de Bojovic au service puis à l’attaque.

Laisser une réponse

Articles récents