VOLLEY-BALL. Nationale 3. Privé de Queva (récep/attaque) et de Van Den Neste (central), Cambrai n’a pas pu lutter avec toutes ses armes dans le choc des invaincus et a même dû puiser dans le réservoir de l’équipe D (Mayeux, central) pour présenter une équipe susceptible de jouer. Saint-Maur en a profité pour s’imposer largement et ainsi prendre la tête du classement. Sur une autoroute depuis le début de saison, le VBCC sait maintenant qu’il va devoir emprunter des routes plus tortueuses pour reprendre ses deux points de retard sur le nouveau leader. Mais il en est tout à fait capable.

« Jouer sans deux joueurs de base est forcément difficile, regrettait Roman Ondrusek, surtout avec un effectif de neuf. En plus, il y a eu pas mal d’absences aux entraînements ces deux dernières semaines et ce match en a été le miroir. On n’a vraiment pas été bon en réception. On n’a pas eu de solutions en attaque. Même les balles faciles de contre-attaques, on n’a pas su les conclure. Et on a été nul au block. à part dans la deuxième manche où on a eu des balles de set, on n’a jamais été en mesure de nous imposer. La défaite est donc logique. »

Et de positiver : « Rien n’est fini. Saint-Maur a encore de gros matchs à jouer. Ils ne sont pas si forts que ça. C’est plus nous qui n’avons pas été là. Et puis, j’espère surtout que Samuel (Queva), qui a dû passer des examens à l’hôpital, va vite guérir. » O. DELSAUX (CLP)

Saint-Maur – Cambrai : 3 – 0 (25-18, 29-27, 25-19)image