En verrouillant leur 4 e place samedi soir face à Saint-Quentin, le CVEC a comblé Vanpoulle ! Une salle qui attend désormais avec délectation les venues de Tourcoing et Rennes. Deux matchs que les Cambrésiens ne lâcheront pas sachant qu’ils vont toutefois devoir refaire du jus d’ici les play-off.high_d-20170306-GEC4J9

Nancy (3) s’étant imposé (1-3) à Rennes (2), Cambrai (4), vainqueur 3-0 de Saint-Quentin (10) samedi, reste donc toujours à trois points du podium. N’empêche, avec cette 11 e victoire de la saison, la bande à Gabriel Denys a atteint ce qu’elle avait fini par se fixer, au fil de ses bons résultats. C’est-à-dire s’assurer de la quatrième place de cette phase régulière. Un objectif atteint, donc, et qui va lui permettre d’aborder les trois derniers matchs, dont les réceptions de Tourcoing (1) et Rennes (2) lors des deux dernières journées, sans aucune pression.

« LA FATIGUE EST LÀ »
« On est sûr de terminer quatrièmes et c’est une très bonne chose, savourait Cyril Guittet, le libero du CVEC, samedi soir. On sait qu’on est à notre place, mais contre Tourcoing et Rennes à la maison, je pense qu’il y a moyen de faire quelque chose. Maintenant, si on ne va pas s’économiser d’ici à la fin de la saison, inconsciemment, il n’est pas impossible qu’on essaye tous de garder un peu de jus pour les play-off. Car la fatigue est là… On la ressent même si cela ne nous a pas empêchés de nous imposer à Lyon le week-end dernier, où ça a été très difficile. Et ce soir, face à une équipe dont on ne savait pas trop ce qui allait nous être proposé et contre laquelle on se devait donc de garder notre niveau de jeu. »
Pour Gabriel Denys, gérer l’état physique des troupes d’ici au 7 avril et l’ouverture des play-off, est désormais la nouvelle problématique à laquelle il doit faire face. « Avec cette victoire, indiquait le technicien, on verrouille la quatrième place et cela va nous permettre de nous projeter un peu plus loin pour la suite. C’est une grosse satisfaction car, depuis plusieurs semaines maintenant, les joueurs ont mis l’énergie qu’il fallait pour aller chercher les points nécessaires. Et l’état d’esprit a toujours été là ! Maintenant, dans les trois semaines qui arrivent, il est clair qu’on ne va pas pouvoir faire deux choses à la fois. On va faire le point avec le préparateur physique sur la programmation à mettre en place pour la suite. Parce qu’il faut continuer à travailler et à évoluer. Mais pour cela, il faut donc trouver le meilleur compromis pour ne pas lâcher trop de jus non plus d’ici les play-off. Sachant qu’on va avoir deux beaux matchs à jouer à domicile et que les joueurs, c’est sûr, n’entendent pas s’arrêter là… »