C’est fait ! En venant à bout presque sans forcer de Saint-Quentinois transparents (3-0), les Cambrésiens sont assurés de finir quatrièmes. Une superbe performance !
Et maintenant, place au bonus ! En venant à bout sans difficulté d’une équipe de Saint-Quentin méconnaissable, ce samedi soir, les Cambrésiens ont atteint leur premier objectif. Celui de terminer la première phase au moins à la quatrième place, synonyme d’un éventuel match d’appui (ou finale) à la maison lors du premier tour des play-off. Une place sur laquelle pas grand monde n’aurait osé miser un kopeck en début de saison. Mais que la bande au très professionnel Gabriel Denys est brillamment allée chercher.
Comment ? Grâce à Yannick Bazin, le « patron » comme l’appelle Teavae. Un capitaine, encore excellent hier soir, qui a su insuffler son goût de la victoire et du travail bien fait à un groupe bourré de qualité et prêt à s’engouffrer dans la brèche. Un groupe qui, au fil des matchs, n’a cessé de se lâcher. De se libérer. Pour devenir une équipe ! Dans laquelle un Guittet qui débarque avec des rouflaquettes à l’entraînement le lundi matin, se transforme le soir du match, ce soir en l’occurrence, par des joueurs qui se teintent la barbe ou les cheveux pour les uns (Bazin, Queva). Qui vont jusqu’à se faire des crêtes pour d’autres (Alpha et Teavea). Dans laquelle ça respire donc la bonne humeur et, surtout, la confiance. Une confiance inébranlable envers les uns et les autres. Et une force qui a suffi ce soir aux Nordistes, fatigués et qui vont enfin pouvoir profiter d’un week-end (le prochain) de repos, pour venir à bout tranquillement, donc, de Saint-Quentin.
Chahutés comme jamais en réception, les Axonais n’ont fait qu’illusion. Deev et Teavae, notamment, se chargeant de faire fructifier dans les trois sets cette qualité première du CVEC. Une démonstration qui ira même jusqu’à provoquer le mécontentement de la dizaine de supporters picards qui avaient fait le déplacement. Au retour de la pause et à coups de « Démission président ! ». Une sale soirée pour les visiteurs, un beau moment pour les locaux. À qui il reste maintenant trois matchs, sans pression, pour essayer d’aller chercher la 3 e place et égaler le meilleur classement obtenu par Cambrai en Ligue B. C’était sous les ordres de Christophe Haffner, lors de la deuxième saison du CVEC en Ligue B, il y a 11 ans.
Cambrai VEC – Saint-Quentin V : 3-0 (25-17 en 22’ ; 25-18 en 25’). Arbitrage de MM. Crepel et Raguet. Environ 700 spectateurs.
Cambrai : Bazin, Villard, Deev, Jecmenica, Teavae, Alpha + Guittet. Entraîneur : Gabriel Denys.
Saint-Quentin : Cubrilo, Milkov, Velichkov, Lortie, Martinez, Kolacny + Korovyanskyy. Puis : Jordan, Cooper, Soltin.
Entraîneur : Nenad Komnenic.high_d-20170304-GEA62D