Face à une équipe de Saint-Quentin en urgence de points pour son maintien, le CVEC peut dès ce soir assurer sa place dans le top 4. Une occasion à ne pas manquer avant de voir plus haut…

Cela fait un moment que l’on se dit que la quatrième place sied parfaitement au teint des Cambrésiens et qu’ils ne méritent vraiment pas d’en être délogés. En rappelant que cette position assure à son détenteur de jouer une équipe moins bien classée que lui lors du premier tour des play-off, ainsi qu’une éventuelle belle à domicile. Et bien ce soir, nos vœux pourraient bien être exaucés ! Car en cas de victoire sur Saint-Quentin, quel que ce soit le score, le CVEC aura validé sa place dans le carré d’as. Le tout alors qu’il restera encore trois matchs à jouer, ce serait quand même déjà une énorme performance. Le sprint final ne serait alors que du bonus pour les hommes de Gabriel Denys. Et qui sait si, dans ces conditions mentales très favorables, ils ne seraient pas capables d’aller chercher plus haut. D’autant que dès ce soir, s’ils prennent trois points et que Nancy, troisième, revient bredouille de Rennes, ils reviendraient à hauteur du podium sans pour autant encore monter dessus.
« Ce match est très important pour nous car il peut nous permettre de verrouiller la quatrième place, confirme Gabriel Denys, le technicien cévéiste. Il faut aussi regarder vers le haut et être ambitieux. On doit continuer à avancer, soit pour aller titiller les premiers lors de nos derniers matchs, soit pour bien préparer notre entrée en play-off. »
Les enjeux sont donc posés pour Cambrai et ils seront bien différents pour leur adversaire. Car à Saint-Quentin, c’est de survie qu’il s’agit. Avec seulement un point de mieux que Strasbourg, le seul relégable, les Axonais sont dans une urgence extrême de prendre des points partout où ils le peuvent et sont capables de gros sursauts d’orgueil. Ce qui les rendra certainement plus dangereux qu’à l’aller où le CVEC s’était imposé 3-0.
« Je me répète toutes les semaines, mais il n’y a pas de match facile dans ce championnat, reprend l’entraîneur cambrésien. Saint-Quentin est une équipe très physique. Ils n’ont pas eu de chance avec de nombreuses blessures et ils ont alterné le bon et le moins bon. Mais quand ils sont dans une bonne phase, ils peuvent être très dangereux et Nancy en a d’ailleurs fait récemment les frais. Ils ne sont surtout pas à prendre à la légère. On s’attend donc à un match compliqué et il faudra être à notre meilleur niveau si on veut s’imposer. »
OLIVIER DELSAUX ( CLP)
Cambrai (4) – Saint-Quentin (10), ce samedi soir à 20 h, salle Vanpoulle.